.
ACCUEIL CONTENUS
fr
en
br
es
sk
www.connaissance-spirituelle.spiritual-knowledge.net
LIENS CONTACT
Add Bookmark
RSS


















ARTICLES: CONNAISSANCE 

Le bien et le mal


Le bien et le mal

Le bien et le mal concernent le soi-disant « plan horizontal » de la vie de l\\'homme, formé par sa situation de vie. L\\'homme la perçoit subjectivement comme bonne ou mauvaise. Mais, il faut discerner les mots « bien » et « mal ». Ces mots servent à désigner la direction spirituelle de l\\'homme – la « verticale » de sa vie. Si vous imaginez l\\'homme comme un point à travers lequel il passe l\\'horizontale de la vie visible et la verticale de l\\'esprit, vous obtenez la croix. La croix est le symbole de la Vérité; le niveau de votre vie (l\\'horizontale) sera proportionnel à votre état spirituel (la verticale). Si vous voulez vraiment changer votre vie dans ses circonstances extérieures, changez vous-même.

L\\'homme regarde le monde autours de lui de façon subjective, parce que généralement, il ne le perçoit que par rapport à soi-même. « Je veux ceci et je ne veux pas cela; ceci est bon, cela est mauvais... » selon que des choses lui conviennent ou pas. En réalité, les choses ne sont pas bonnes ou mauvaises, seulement l\\'homme les rend telles. On considère la pluie comme étant bonne quand elle arrose notre jardin, mais quand on veut être dehors on la considère comme mauvaise. Le feu dans la cheminée est considéré comme bon lors d\\'une soirée froide, et la chaleur en été est considérée comme mauvaise.

Les contraires « bon » et « mauvais » s\\'appartiennent l\\'un l\\'autre comme les deux faces d\\'une même pièce. Une fois vous la voyez d\\'un côté, une fois de l\\'autre; jamais des deux côtés en même temps. Seulement l\\'homme complètement conscient qui a vécu chacun de ces deux opposés, les a reconnus et a appris à les aimer ou, plus simplement dit, les a acceptés sans se plaindre, est capable de les voir et les unir mystiquement. On reconnaît que quelque chose est bon grâce au fait qu\\'on peut comparer ce qui est bon avec le mauvais. Sans le contraire, rien n\\'existerait. Après tout, comment sauriez-vous ce qui est beau sans connaître quelque chose de laid; comment sauriez-vous ce que signifie être heureux si vous n\\'avez jamais été malheureux... ? Mais si vous cessez de juger les choses autours de vous en fonction de ce que les choses vous conviennent ou pas, votre perception subjective changera en objective et vous verrez les choses comme elles sont. Puis vous commencerez à vraiment comprendre la vie et vous pourrez la vivre pleinement.

Ce qui est bon pour l\\'un peut être mauvais pour l\\'autre. Avec un couteau on peut trancher du pain mais on peut aussi tuer. Cependant, « trancher du pain » d\\'une famille pauvre (c\\'est-à-dire lui prendre le peu qu\\'elle a) n\\'est plus bon; et tuer, par exemple un porc, peut être bon pour son propriétaire – à moins que le porc ne soit atteint de la fièvre aphteuse – cela serait, au contraire, mauvais. Le bon peut changer facilement en mauvais et le mauvais en bon, et ce qui une fois convenait peut être un fardeau aujourd\\'hui.

La plupart des choses, selon lesquelles les gens agissent, ne changent leur situation qu\\'à l\\'horizontale et ont peu d\\'importance pour la qualité de leur vie. Une telle marque ou une autre (automobile, bière, vêtements); faire des achats ici et pas là... Par contre, il y a des contraires se situant sur la verticale, et en choisissant parmi eux notre vie change réellement. Par exemple: orgueil – humilité, avarice – générosité, fornication – chasteté, envie – bienveillance, gourmandise – modération, colère – tolérance, paresse – diligence.

Selon notre choix nous nous inclinons vers le côté du bien ou du mal. Sur notre chemin vers le bien, les bonnes choses peuvent nous aider tout comme celles qui sont « mauvaises ». Si quelqu\\'un nous réveille, nous chasse du lit et que nous sommes ensommeillés, nous le percevons comme mauvais. Mais si nous apprenons à ne pas nous mettre en colère (ce qui n\\'est pas facile quand on nous réveille à plusieurs reprises) nous deviendrons tolérants. Si nous apprenons à nous lever le matin au lieu du midi (ce qui nous apparaîtra désagréable et mauvais au début) nous vaincrons la paresse et gagnerons du temps pour la vie qu\\'avant nous perdions en dormant. Chaque pas sur la verticale nous change nous-mêmes et donc aussi notre vie. Par exemple, grâce au fait que nous nous levons tôt, nous vivons déjà beaucoup plus pendant la journée et nous ne ressentons pas le besoin de rester dans un bar pendant la nuit à perdre notre temps. Le matin les oiseaux chantent bien et l\\'avant-midi, il fait d\\'habitude plus beau; contrairement à ça, l\\'alcool et les cigarettes « ont un meilleur goût » le soir que pendant la journée. Alors, il suffit de monter vers le haut sur la verticale et le chemin deviendra plus facile parce que avec notre déplacement sur elle, notre vie change. Après tout, elle est le reflet de notre état intérieur. Quand nous serons tolérants envers autrui, les autres seront tolérants envers nous; quand nous ne serons pas paresseux de faire quelque chose pour les autres, les autres eux-aussi nous aideront avec plaisir; quand nous serons généreux, les autres aussi seront généreux avec nous – surtout au moment où nous en aurons le plus besoin. Nous vous souhaitons alors beaucoup de force et de patience sur le chemin de la verticale de votre croix personnelle.


Facebook
Twitter
LinkedIn
MySpace


Up Contents Home
depuis 1.1.2007 3563718 visiteurs